Index du Forum





La biologie et le sport
Aller à la page: <  1, 2
 
Répondre au sujet     Index du Forum -> Discussions générales -> L'athlé
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
vanessa


Hors ligne

Inscrit le: 27 Avr 2007
Messages: 189

MessagePosté le: 11/06/2007 09:44:55    Sujet du message: La biologie et le sport Répondre en citant

ah mince moi je bois beaucoup de thé mais bon je ne coure pas le marathon et je ne suis pas ure d'avoir couru 1500 km dans toute ma vie!
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 11/06/2007 09:44:55    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
alinousse
Organisateur du cross

Hors ligne

Inscrit le: 25 Fév 2007
Messages: 173

MessagePosté le: 11/06/2007 17:15:15    Sujet du message: la biologie du sport Répondre en citant

Pour répondre à Phil73 et à ClipClop, comme le dit ClipClop, moi je n'ai rien vu venir : pas d'état de fatigue, bien au contraire. Par contre, je suis tombé comme une masse. Alors, comment faire ? Pour mon cas, traitement de fer en cachet avec un fixateur mais je peux vous dire qu'avant de retrouver un taux acceptable, c'est très long car lorsqu'un garçon connaît ce pb et descend aussi bas, il le traine malheureusement pour le restant de sa vie. Donc, obligation, si l'on veut continuer à faire du sport un peu plus que "monsieur tout le monde", de faire des prises de sang régulières pour contrôler les trois fers et effectivement d'avoir une alimentation beaucoup plus équilibrée que d'habitude, genre foie de veau, lentilles, betteraves, de la mâche....
J'ai donc essayé de me réentraîner comme il faut il y a six mois (de 15 km/h à 17 km/h) et là patatrac mon corps m'a dit fait attention (car là je l'ai senti venir).
Moralité, aujourd'hui, le médecin qui me suit dit que je peux courir en restant très raisonnable.
Voilà, voilà, par contre si vous avez d'autres avis, je suis preneur.
Amitiés.
Alinousse.
Revenir en haut
R1one


Hors ligne

Inscrit le: 23 Déc 2006
Messages: 1 709

MessagePosté le: 06/02/2008 20:22:29    Sujet du message: La biologie et le sport Répondre en citant

Les records du monde sportifs ont leurs limites.



Selon une étude de l'Institut de recherche biomédicale et d'épidémiologie du sport (IRMES) publié dans la revue scientifique Plos One les records du monde de sport seront de plus en plus rares.

Après analyse de 3263 records du monde dans 5 grands sports olympiques (athlé, natation, cyclisme, patinage de vitesse et haltérophilie), ils ont découvert un net ralentissement après 1970, et même dans certaines épreuves une courbe des records cessant d'augmenter pour obtenir un plateau. Cela malgré l'apparition de techniques d'entrainement -et de dopage- de plus en plus sophistiquées. "Cela veut dire qu'avec ou sans dopage (non génétique) le corps humain a ses limites"

Les sportifs engagés dans la course aux médailles ne sont pas moins bons.
L'espèce humaine est simplement en train d'atteindre ses limites physiologiques.


Selon l'étude les records du monde sont arrivés à 99% du potentiel. En 2068 la totalité des records tendraient vers leurs limites absolues. D'ici 20 ans, le record du monde du 100m devrait se situer autour de 9"67 (contre 9"74 actuellement) et ne plus progresser.


Perso, je reste dubitatif sur certains points. Mais je n'ai pas lu l'article en lui même, mais un résumé fait par un journaliste. Je me retiendrait donc de tout commentaire sans avoir les données complètes!

L'article complet et en VO, quelque part sur http://www.plosone.org/home.action
-> accès libre et gratuit à de nombreux articles scientifiques.
Revenir en haut
R1one


Hors ligne

Inscrit le: 23 Déc 2006
Messages: 1 709

MessagePosté le: 15/02/2008 22:21:07    Sujet du message: La biologie et le sport Répondre en citant

Se doper au FROID,
ça tente quelqu'un?!



Après 6 ans d'étude sur 200 athlètes, l'Institut du sport de Dortmund (Allemagne), a tiré les conclusions suivantes:

Avant une épreuve sportive d'endurance mieux vaut se refroidir que s'échauffer!
En effet le refroidissement préalable du corps repousse le moment où la température corporelle atteint la limite critique diminuant les performances. En plus, le froid améliore la capacité d'oxygénation du sang.

Comment profiter de ces effets ?
- passer 3 minutes dans une chambre froide à -110°C
- ou 20 minutes à -40°C
et en petite culotte avec simplement gants, bandeau et cache nez.

Toujours des amateurs?! Laughing
Revenir en haut
baf


Hors ligne

Inscrit le: 23 Déc 2006
Messages: 1 274

MessagePosté le: 15/02/2008 22:51:22    Sujet du message: La biologie et le sport Répondre en citant

Citation:
- passer 3 minutes dans une chambre froide à -110°C
- ou 20 minutes à -40°C


Shocked


A la limite, je préfère courir moins vite et ne pas subir ça. Tant pis!
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 03/12/2016 10:37:56    Sujet du message: La biologie et le sport

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Répondre au sujet     Index du Forum -> Discussions générales -> L'athlé Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com